You are here

Je suis en incapacité de travail. A quelle allocation ai-je droit?

Périodes d'incapacité de travail de moins de huit jours ne sont pas indemnisées. 

Périodes d'incapacité de travail de plus de sept jours sont indemnisées à partir du premier jour.

Votre mutualité vous octroie une indemnité journalière pour chaque jour de l'année, sauf pour les dimanches.

Pendant la première année (l'incapacité de travail primaire), le montant de l'indemnité varie en fonction de votre situation familiale.

A partir de la deuxième année (l'invalidité), le montant de l'indemnité varie en fonction de votre situation familiale et de l'octroi de l'assimilation pour maladie.

 

Montants de l'indemnité d'incapacité de travail

  Incapacité de travail de moins de 8 jours Première année (par jour) Après un an sans assimilation (par jour) Après un an avec assimilation (par jour)
Avec charge de famille - 60,86 euros 60,86 euros 60,86 euros
Isolé - 48,71 euros 48,71 euros 48,71 euros
Cohabitant - 37,35 euros 37,35 euros 41,76 euros

 

Conditions

Pour pouvoir bénéficier d'une indemnité d'incapacité de travail, vous devez:

  • être affilié à une mutualité;
  • avoir accompli un stage de 6 mois (ou être dispensé de ce stage);
  • avoir payé vos cotisations sociales (ou en être dispensé);
  • faire reconnaître votre état d'incapacité de travail dans les 7 jours par votre mutualité.

Vous ne pouvez pas recevoir d'indemnité d'incapacité de travail pour une période précédant la date de signature du certificat médical d'incapacité de travail.

 

Allocation pour l'aide d'une tierce personne

Vous pouvez prétendre à une indemnité complémentaire de 23,40 euros par jour (montant forfaitaire) pour l'aide d'une tierce personne à partir du 4ème mois d'incapacité de travail lorsque vous éprouvez des difficultés à accomplir les actes courants de la vie journalière.

Introduisez votre demande de reconnaissance de la nécessité de l'aide d'une tierce personne auprès de votre mutualité. Votre mutualité évalue le degré de nécessité de l'aide d'une tierce personne sur base des activités suivantes : 

  1. Vous pouvez vous déplacer.
  2. Vous pouvez manger et préparer vous-même les repas.
  3. Vous pouvez vous occuper de votre hygiène personnelle et vous habiller.
  4. Vous pouvez entretenir votre logement et effectuer des tâches ménagères.
  5. Vous êtes capable de communiquer et d’avoir des contacts sociaux.
  6. Vous êtes capable de vivre sans surveillance, conscient des dangers et capable de les éviter.

Votre mutualité paie l'allocation pour l'aide d'une tierce personne, en même temps que les indemnités d'incapacité de travail.

 

Prime de rattrapage annuelle

Une fois par année, au mois de mai, vous pouvez prétendre à une indemnité complémentaire : la prime de rattrapage de 229,07 euros.

Vous avez droit à la prime de rattrapage si les deux conditions suivantes sont réunies :

  • au 31 décembre de l'année précédente, vous étiez en incapacité de travail depuis au moins un an;
  • vous êtes encore en incapacité de travail au mois de mai de l'année en cours.

Votre mutualité paie la prime de rattrapage en mois de mai, en même temps que les indemnités d'incapacité de travail.